Culture et histoire

Photo de Tourism Whistler
Photo de Tourism Whistler

Dans une région sauvage et reculée, la tribu des Salishes côtiers peuplait une grande partie de la région de Whistler. Ils ont sillonné le pays en empruntant un itinéraire qui, plus tard, deviendra l'autoroute 99 actuelle.

L'arrivée des Européens

Avant les pistes et les stations de ski de renommée mondiale et l'aventure en haute altitude, la vallée de Whistler vivait au rythme fascinant des pionniers.

L'histoire commence dans les années 1860 avec l'arrivée des officiers de marine britanniques qui établirent une carte de la région, baptisant alors « London Mountain » ce qui deviendrait plus tard le mont Whistler. Au début des années 1900, la région devint le point de rassemblement des trappeurs, des bûcherons et des mineurs. Ils baptisèrent la région « Whistler » à cause du sifflement aigu émis par les marmottes des Rocheuses vivant parmi les rochers.

Avec l'arrivée de deux audacieux pionniers, Myrtle et Alex Philip, la région prit un autre visage. Lorsque le couple arriva à Alta Lake, le site de l'actuelle ville de Whistler, il n'y avait ni route, ni chemin de fer. Le couple voyagea en ferry, en attelage « buckboard » à deux chevaux et à pied.

Ils s'installèrent près d'Alta Lake, achetèrent 4 ha de terrain et construisirent le Rainbow Lodge sur les rives du lac en 1914. Le « rêve de Whistler » commença à prendre forme. Les premiers touristes attirés par le Rainbow Lodge venaient pour pêcher la truite.

Deux ans plus tard, l'expansion du chemin de fer contribua à relier la vallée de Whistler au monde extérieur. Le chemin de fer Pacific Great Eastern (aujourd'hui appelé BC Rail) atteignit Alta Lake en 1914. Dès le début des années 1920, le Rainbow Lodge devint la destination estivale la plus populaire à l'ouest des montagnes Rocheuses.

Vous pouvez retracer l'histoire fascinante de Whistler, des premiers pionniers à aujourd'hui, aux archives de Whistler Museum.

Descente des pistes

En 1962, des hommes d'affaires de Vancouver planifièrent de développer le mont Whistler comme site potentiel pour les Jeux Olympiques d'hiver. Les routes de la région furent agrandies, et avec la construction d'une télécabine pour quatre personnes, d'un double télésiège, de deux téléskis doubles et d'un gîte de jour, Whistler ouvrit officiellement ses portes au ski en 1966.

Au fil des années, la station s'agrandit avec les aménagements du village de Whistler. En 1980, le mont Blackcomb fut aménagé, faisant de Whistler/Blackcomb l'un des plus grands complexes de ski d'Amérique du Nord. 25 ans après, Whistler fut considérée comme l'une des meilleures stations de ski du monde entier.

En juillet 2003, Vancouver fut choisie pour accueillir les Jeux Olympiques et Paralympiques d'hiver 2010. Un certain nombre d'épreuves auront lieu à Whistler. Cette même année, Whistler/Blackcomb fut élu « première station de ski d'Amérique » par Skiing Magazine.

Avec deux montagnes, trois glaciers, 12 magnifiques cuvettes, 200 circuits de randonnée balisés et 3 306 ha de terrain skiable, les skieurs et les snowboarders du monde entier continuent à descendre ces pics d'une grande pureté.

Depuis ses origines en tant que station estivale reculée, Whistler s'est mue en une destination de ski toutes saisons qui est réputée dans le monde entier.