Climat et météo

Parc national de Kootenay
Parc national de Kootenay

Conditions climatiques actuelles en Colombie-Britannique

Le climat de la Colombie-Britannique est influencé par la latitude, le relief montagneux et l'océan Pacifique. Cette diversité topographique est à l'origine d'écarts importants en termes de précipitations, de chutes de neige, de températures et d'heures d'ensoleillement, et ce parfois au sein d'un périmètre relativement restreint.

Toutefois, les températures sont généralement plus chaudes dans la partie sud que dans la partie nord de la province, et les précipitations sont plus abondantes le long du littoral et moindres dans l'arrière-pays au sud. La Colombie-Britannique est une grande province, et offre donc différentes zones climatiques.

Hiver

Les hivers sont tempérés sur la côte, et si la neige vient à tomber, elle ne tient pas. Il vous suffit de vous munir d'un bon manteau et d'un parapluie pour apprécier la douceur de ces hivers littoraux. À l'inverse, une grande partie de l'arrière-pays de la Colombie-Britannique connaît cependant des températures en dessous de zéro et des chutes de neige de novembre à mars ; il vous faudra donc bien vous équiper pour affronter le gel : un bon manteau, un bonnet chaud et des gants ou des moufles.

Printemps et automne

Le printemps et l'automne sont souvent doux et agréables, particulièrement aux mois de juin et de septembre. Les températures en journée (en particulier dans le sud-ouest de la Colombie-Britannique et dans l'arrière pays du sud) sont suffisamment douces pour pouvoir porter des robes, shorts et des T-shirts à manches courtes. Il est cependant recommandé d'emporter quelques pulls, pantalons, ainsi qu'une veste ou un blouson léger.

Été

Les étés sont plus chauds dans l'arrière-pays, surtout dans le sud où les températures dépassent fréquemment les 30 °C. Sur le littoral, les températures vont de 22 à 28 °C. Nous vous recommandons d'emmener les mêmes vêtements pour les deux régions en cette saison : des shorts, des T-shirts à manches courtes et des robes légères pendant la journée, des pulls et des pantalons en soirée.

Zones climatiques

La chaîne Côtière et les îles : les précipitations sont généralement importantes. À part cette humidité, cette zone bénéficie de températures douces et de longues périodes sans gel.

La côte venteuse de l'Île de Vancouver, y compris Tofino, connaît les précipitations annuelles les plus élevées. Le Bassin de Géorgie, qui comprend la côte est de l'Île de Vancouver, les îles Gulf, Vancouver et la côte Sunshine, se trouve dans la zone abritée de l'Île de Vancouver. Cette région, du fait de sa situation, bénéficie de précipitations plus faibles et d'un plus grand ensoleillement. Par exemple, la température maximale moyenne de Vancouver est de 6 °C) en janvier et de 22 °C  en juillet. Les précipitations annuelles y représentent moins de la moitié de celles de Tofino. Les automnes et les hivers ont tendance à être très pluvieux.

La côte nord, y compris Prince Rupert, connaît en général des précipitations annuelles plus importantes que dans le Bassin de Géorgie, et des températures plus basses du fait de sa latitude plus élevée.

Compte tenu de l'altitude, la chaîne Côtière connaît d'abondantes chutes de neige pendant l'hiver.

Le plateau Intérieur : le plateau Intérieur, bien à l'abri à l'est de la chaîne Côtière qui sert de rempart à l'humidité, jouit d'un climat nettement plus sec et plus continental. Les étés sont chauds et secs, et les hivers plus frais mais moins humides. L'arrière-pays du sud, y compris les vallées de l'Okanagan, de Similkameen et de la rivière Thompson, connaît les étés les plus chauds de la Colombie-Britannique, avec des températures avoisinant souvent les 30 °C, et dépassant parfois les 40 °C. Par exemple, la température maximale moyenne de Kamloops est de -1 °C en janvier et de 28 °C en juillet, avec seulement 279 mm de précipitations annuelles. Les régions situées le plus au nord du plateau Intérieur (les régions de Williams Lake et de Prince George) ont tendance à être plus humides et plus fraîches que les régions du sud du plateau.

Chaîne Columbia et Rocheuses du Sud : cette région se situe au sud-est de la province et se caractérise par un climat très contrasté. Les régions au pied de la vallée sont semi-arides et ont des étés chauds et des hivers froids, semblables à ceux des régions de Grand Forks ou Cranbrook. La température maximale moyenne de Cranbrook est de -3 °C en janvier et de 26 °C en juillet, avec des précipitations annuelles de 383 mm. Les pentes venteuses des montagnes Monashee et Purcell, des monts Selkirk et des Rocheuses connaissent des précipitations bien plus importantes et des températures nettement plus froides (dans la région de Revelstoke, par exemple).

Plateaux et montagnes du Nord et du Centre : cette région intérieure du nord-ouest de la Colombie-Britannique (y compris Dease Lake, Smithers et Mackenzie) connait des hivers bien plus froids et des étés plus frais. En général, plus on va vers le nord, plus les hivers sont froids et secs. Les étés sont courts et assez frais, mais les longues journées compensent ces désavantages. Les précipitations, bien que faibles, sont réparties de façon égale tout au long de l'année. À Dease Lake par exemple, la température maximale moyenne est de -13 °C en janvier et de 19 °C au mois de juillet.

Les Grandes Plaines : à l'est de la partie nord des Rocheuses, dans le nord-est de la Colombie-Britannique (par exemple, les régions de Fort St. John et de Dawson Creek), se trouve une extension des Grandes Plaines qui caractérisent les provinces d'Alberta, de la Saskatchewan et de Manitoba. Cette région connaît des hivers longs et froids, et des étés courts et chauds ; elle bénéficie également d'un grand nombre d'heures d'ensoleillement, connaît une amplitude thermique saisonnière importante et reçoit la plus grosse partie de ses précipitations en été. Ainsi, la température maximale moyenne de la région de Dawson Creek est de -9 °C au mois de janvier et de 22 °C au mois de juillet.